Rechercher
  • Gilles Guérin Hypnothérapeute Avignon

"Je ne suis pas assez forte !"

Dernière mise à jour : 8 nov. 2021

Vous l'avez déjà observé, n'est ce pas ?

Ce flot incessant de pensées et cette " petite voix intérieure" qui vous crie dans les oreilles :


" Tu n'es pas assez forte pour maigrir !"

"Je n'ai pas assez de volonté pour perdre du poids !"

"Tu n'es pas capable d'alléger ce poids une bonne fois pour toutes !"


Cela vous amène à ressentir de la colère ou de la tristesse de ne pas en faire assez et de ne pas être assez forte ?

Alors, vous essayez une fois de plus d'en faire un peu plus ..Faire un nouveau régime, faire plus de sport, faire un effort supplémentaire ..quand vous êtes assez forte.. n'est ce pas ?

" La folie, c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent"

Albert Einstein


Connaissez-vous l'histoire du singe et de la noix de coco ?


« On raconte dans certain pays d’Asie, que les chasseurs ont coutume de piéger les singes en mettant dans une noix de coco évidée ayant une petite ouverture- dont la taille permet au singe d’y glisser juste sa main-, une friandise sucrée dont les singes raffolent. Les chasseurs attachent solidement la noix de coco au sol ou dans un arbre, puis ils se cachent. Un petit singe curieux, remarque le trou et repère ce qu’il y a à l’intérieur. Gourmand, il introduit sa main pour attraper ce qui est à l’intérieur mais au moment ou le singe souhaite sortir sa main, le poing fermé enserrant la nourriture, c’est impossible. Le trou est trop étroit. À ce moment- là, il voit les chasseurs arriver. Il a compris qu’il est en danger, qu’il va se faire capturer. Il lui suffirait de lâcher la nourriture et il pourrait retirer sa main. Ne voulant pas lâcher ce qu’il a saisi, il reste prisonnier et se fait attraper. »


Comme le petit singe, nous restons parfois prisonniers de nos pensées, nos croyances, nos émotions, nos comportements. Nous avons besoin régulièrement de nous observer et de nous voir agrippés à notre friandise pour peut être ensuite accepter de lâcher la prise ! Autrement dit, lâcher notre enfermement, faire le deuil de ce à quoi nous sommes attachés.


Vous souhaitez apprendre à lâcher la prise à laquelle vous restez encore attachée et arrêter d'être la plus forte ?






26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout